Patrimoine

Evadez-vous à travers des focus sur nos régions coup de cœur qui pourront vous accompagner dans une recherche de propriété éclairée.

Paris

Immobilier de luxe : Paris sera toujours Paris

Contre toute attente, 2015 a été une année faste pour l’immobilier du luxe en France, et plus particulièrement à Paris. Le haut-de-gamme reprend des couleurs, avec des acheteurs très enthousiastes et de nombreux choix. Comment tirer profit de ce marché en pleine expansion ?

 

Le secteur du luxe à Paris ne s’était pas porté aussi bien depuis longtemps. Le haut-de-gamme est de nouveau attractif, après trois années difficiles, de 2012 à 2015. Pour preuve : l’agence spécialisée dans le luxe Barnes a réalisé près de 738 transactions de plus d’un million d’euros, soit une hausse du volume des transactions de 38% en un an.  Même constat pour le groupe Daniel Féau, qui a vu son chiffre d’affaires croître d’environ 40% en 2015.

 

Les acheteurs multimillionnaires sont de retour

Cette santé retrouvée s’explique par trois raisons : la baisse de l’euro, les taux d’intérêt exceptionnellement bas, et les prix qui restent stables après une baisse de 15 à 20% en trois ans. Les attentats parisiens n’ayant vraisemblablement que peu affecté le marché du luxe dans la capitale française, il est plus que jamais temps d’investir dans l’immobilier haut de gamme tricolore.

 

Attention, la concurrence sera sans doute rude : les acheteurs multimillionnaires, qu’ils soient Français, expatriés ou étrangers, sont de retour et ils souhaitent étoffer leur portefeuille immobilier au cœur de la ville lumière. Plus que jamais, les riches acquéreurs étrangers viennent d’horizons variés : Moyen-Orient, Proche-Orient, Europe, mais aussi Amérique du Sud, Russie, Chine, et Etats-Unis, où le dollar s’est raffermi.

 

Paris fait toujours rêver cette clientèle internationale. Les professionnels constatent notamment une déferlante de la clientèle issue de la péninsule arabique, achetant, au minimum, des pied-à-terre de 200 m2.

 

Paris, septième ville la plus prisée du monde

Cet enthousiasme ne s’explique pas seulement par la stagnation des prix, mais aussi par l’attractivité retrouvée de la capitale : en 2015, Paris a repris trois places dans le palmarès des villes les plus prisées du monde, et se trouve au septième rang derrière Miami, San Francisco, Londres ou encore Toronto.
Certains prix commencent déjà à remonter, surtout sur le marché des biens de plus d’un million d’euros comme les grands appartements haussmanniens, très touchés par la baisse des prix observée en 2013 et 2014. Depuis le début de l’année, on constate un sursaut de plus de 3%.

 

Les appartements familiaux en vedette

Les biens les plus prisés en 2016 sont les appartements bourgeois d’une surface de 125 à 145 m2, de trois chambres au minimum. Si ces appartements familiaux sont aujourd’hui nombreux sur le marché, c’est dans les arrondissements les plus cossus de la capitale que les acquéreurs jettent leur dévolu : 1er, 5e, 6e, 8e et 7e et 16e arrondissement, qui reste une valeur sûre pour les familles à la recherche de quartiers résidentiels calmes et d’établissements scolaires d’excellence.

 

Le succès de Saint-Germain des Prés ne se dément pas, grâce à l’atmosphère unique du quartier, entre galeries d’art et brasseries historiques. Ces biens d’exception, qui allient surface confortable et emplacement idéal, se négocient entre 1,5 et 2,5 millions d’euros. Des prix qui peuvent être multipliés par deux aux abords des Champs Elysées ou sur l’île Saint-Louis.
Après une période de baisse, le rebond du marché du luxe parisien pourrait s’amplifier dans les années à venir.

Haut de page