Patrimoine

Evadez-vous à travers des focus sur nos régions coup de cœur qui pourront vous accompagner dans une recherche de propriété éclairée.

Côte d’Azur

Arrière-Pays cannois

Parce qu’il offre le meilleur de la qualité sur la Côte d’Azur à des prix plus mesurés que l’immédiat littoral, l’arrière-pays cannois demeure un marché solide, intéressant autant la clientèle française qu’internationale.

« Notre agence existe depuis 12 ans mais nous faisons partie du réseau Coldwell Banker depuis 4 mois, en étant sa 20e agence en France, ce qui nous permet d’augmenter notre offre sur le segment du luxe, explique Christophe Grenes (Coldwell Banker Mondatta Real Estate). Nous couvrons assez largement l’arrière-pays, sur une vaste zone allant de Mougins à Sophia-Antipolis, Valbonne, Mouans-Sartoux, Biot, Le Rouret et Plascassier. Ce marché est à nouveau très dynamique, avec des prix stabilisés après avoir chuté de 15 à 20%. Notre cœur de cible se situe entre 800 000 et 1,2 millions d’euros. Concernant la demande Mougins arrive traditionnellement en premier, suivi de Valbonne et Biot qui agissent comme d’excellents marchés de report. Un attrait qui se retrouve côté prix, Mougins restant au-dessus du lot, avec une offre globalement 15 % plus chère que les communes voisines. Nous venons par exemple de vendre à Mougins une maison d’une vingtaine d’années, d’une surface de 150 m2 sur un jardin de 1 000 m2 avec piscine, pour 700 000 euros. La même maison vaudrait seulement 600 000 euros en sortant de Mougins ! De manière générale, dès que la surface dépasse 200 m2 , le prix de vente approche ou dépasse la barre symbolique du million d’euros ».

 

 

LUX-RESIDENCE.COM 15 E LE MARCHÉ RESTE TRÈS ACTIF

 

Pour Gerald Gomis (Blue Square) : « Notre activité se partage en deux segments de marché, avec d’un côté la moyenne gamme, soit des prix autour d’un million d’euros, qui est traitée par l’agence Blue Square, et en parallèle le haut de gamme pour lequel nous avons créé une deuxième marque, Platinum Collection. Dans l’arrière-pays cannois, le secteur du luxe repose essentiellement sur de grosses propriétés proposées autour de 5 à 6 millions d’euros, par exemple d’anciennes maisons de parfumeurs de Grasse. Nous allons donc créer dans les mois à venir une agence dédiée à Platinum Collection dans le haut du village de Mougins, près de l’offi ce de tourisme. Et nous ferons de même à l’avenir sur tous les secteurs de l’arrière-pays. A commencer par Valbonne qui, avec Roquefort-les-Pins et Opio, semble tirer son épingle du jeu car elle ne souffre pas du bruit de la Pénétrante ».

« Malgré les rumeurs alarmistes, le marché reste très actif. Notre groupe, qui compte dix agences, a été créé voilà seulement 6 ans. Durant cette période, nous sommes passés de 4 à 100 commerciaux ! Que ce soit sur le littoral ou dans l’arrière-pays, les acheteurs français sont très rares sur un marché dominé, en nombre de clients, par les britanniques et les scandinaves. Attention, si les Russes et les émiratis sont peu nombreux, ce sont avec eux que nous réalisons les plus grosses ventes ».

 

 

PRIVILÉGIER LES « CLÉS EN MAINS »

 

« Quel que soit le budget, nos clients, à la recherche la plupart du temps de maisons de vacances souhaitent essentiellement des propriétés de charme, mais les demandes de contemporaines semblent être de moins en moins marginales, ajoute Anne-Marie Garcin (Michaël Zingraf Real Estate Christie’s – Mougins). La règle étant dans tous les cas, l’absence de nuisance ».

« Notre agence de Mougins couvre les communes de Mougins, Valbonne, Mouans-Sartoux, Plascassier et Grasse. Concernant ce secteur, Mougins reste en tête des demandes de la part de notre clientèle tant française qu’internationale. L’idéal étant de pouvoir se rendre à pied dans le vieux village. Cette année, nous avons vendu entre autres deux très belles maisons à des acheteurs britanniques : la première, parfaitement rénovée, possédait tous les critères subjectifs qui séduisent la clientèle étrangère, avec une rénovation contemporaine de grande qualité, une salle de gym, un salon de cinéma, une cave à vin sophistiquée et une vue impressionnante. Son prix était supérieur à 6 millions d’euros. La seconde, qui permettait de rejoindre à pied les restaurants du vieux village, fut vendue juste en dessous de 5 millions d’euros ».

« Pour des budgets inférieurs, toujours à Mougins, sur le boulevard Courteline et dans ses environs avec de belles vues, on trouve des propriétés autour de deux millions d’euros, mais avec des travaux à prévoir, ce qui peut être un frein pour les acheteurs étrangers pour qui les gros travaux de rénovation représentent une véritable contrainte. Les propriétés clés en mains ont vraiment les faveurs de nos clients! ».

« La demande est par ailleurs forte pour les terrains nus ou ceux comportant des maisons qui ne sont plus au goût du jour ni aux normes, que l’on pourra ainsi démolir pour en bâtir de nouvelles. Mais même les terrains sont affichés à des prix très élevés, avec un ticket d’entrée autour de 800 000 à 1,2 millions d’euros ».

 

 

HISTOIRE ET ARCHITECTURE

 

« Notre agence est implantée à Roquefort-les-Pins depuis plus de 30 ans, explique Patrick Peuple (Bruce International Properties). Nous couvrons en priorité les propriétés de charme et de caractère dans l’arrière-pays, au nord de l’autoroute, sur un vaste marché allant de la frontière monégasque à Saint-Tropez. Concernant l’arrière-pays cannois, il est intéressant de noter la présence de nombreuses anciennes maisons de parfumeurs autour de ZOOM 16 Grasse. Ces propriétés situées sur de grands terrains ont une histoire, une belle architecture avec de hauts plafonds et des cheminées dans chaque pièce… Elles ont souvent été rénovées avec beaucoup de goût, en conservant l’esprit de ces propriétés mais en les dotant de tous les attributs modernes ».

« Nous venons ainsi de vendre un vieux moulin sur un terrain de 2,5 hectares pour 4,6 millions d’euros, et une vaste propriété à Roquefort les-Pins pour sept millions d’euros. Mais on peut trouver des offres très intéressantes autour d’un million d’euros, sur des terrains certes plus petits mais ayant un charme indéniable. Les prix ont baissé d’environ 20 % en 5 ans mais l’échelle reste assez large dans l’arrière-pays, avec des villas pouvant dépasser les 10 millions d’euros à Mougins et des propriétés à partir de 800 000 euros à Opio ».

 

 

TOUT EST QUESTION D’ENVIRONNEMENT

 

« Je suis manager de l’agence de Valbonne depuis 2010, confi e Georges Fassone (John Taylor Valbonne). Et nous sommes en charge du secteur de Mougins depuis deux mois. Cette partie de l’arrière-pays cannois amène une clientèle également française et étrangère, drainée par le pôle d’attraction de Sofi a-Antipolis et par Mougins School. Une demande qui s’étend jusqu’à Opio et Châteauneuf, en grande partie pour des résidences principales ».

« Nous rencontrons une clientèle particulièrement nombreuse pour Valbonne, une commune qu’adorent les acheteurs britanniques et scandinaves. Valbonne possède en l’effet l’avantage d’être animée toute l’année, grâce à ses dizaines de restaurants et d’artisans, sans oublier les trois terrains de golf à proximité. Il n’est d’ailleurs pas rare de trouver des sacs de golf dans les propriétés de Valbonne ! Nous notons en parallèle la présence de nombreux acheteurs français qui reviennent après une expatriation. »

« La demande porte en priorité sur les biens permettant de rejoindre le village à pied sachant que le marché de Valbonne comprend des biens situés sur les communes d’Opio et Châteauneuf, à quelques minutes à pied ou en voiture. Les prix débutent autour de 800 000 euros et peuvent monter à 6 ou 7 millions d’euros quand tous les critères de qualité sont réunis. Tout est question d’environnement plus que de surface du terrain. Une propriété vendue 3 millions d’euros aura dans certains cas 3000 m2 de terrain, et dans d’autres cas 3 hectares ! Notamment si elle se situe dans un domaine fermé ou possède une vue panoramique jusqu’à la mer. Le marché semble globalement apaisé en cette fin 2016, avec une demande qui a baissé en nombre mais qui reste solide, car elle compte tout simplement moins de curieux et de rêveurs… Nous avons par ailleurs développé un service de locations saisonnières qui a très bien fonctionné cette année entre mai et octobre. »

Haut de page