Art de Vivre

Découvrez notre sélection d’articles de fond sur l’art de vivre à la française. Voyages, loisirs, décoration, shopping et bien d’autres, plongez dans les univers prestigieux qui vous intéressent.

Loisirs

Citroën revient en scène

Le showroom du 42 Champs-Elysées permet à Citroën d’illustrer son renouveau dans un cadre 100% parisien.

Pour sa nouvelle saison, baptisée « Play », la vitrine internationale  de Citroën inaugure le premier « escape game » des Champs-Elysées.  Après son vertigineux toboggan géant qui a créé le buzz l’été dernier, le C_42 propose en effet au visiteur d’expérimenter de nouvelles sensations en inaugurant cet escape game inédit, dont le scénario a été conçu par Alexis Moroz, game designer professionnel (Ubisoft, Quantic Dream, Gameloft). Les escape games sont des jeux de piste grandeur nature en équipe, les participants étant enfermés dans un espace scénarisé, avec des indices à trouver et des énigmes à résoudre afin d’accomplir une mission. Ici, le scénario repose sur une lettre manuscrite d’André Citroën stipulant qu’il a enfermé dans une mallette une note concernant  une  innovation  imaginée  pour  le  XXIe   siècle.  Toutes  les énigmes du jeu ont dès lors pour but d’ouvrir la mallette afin de découvrir cette innovation…

Pour  les  plus  sportifs,  Play  offre  également  de  nouvelles  activités dynamiques : le sous-sol est ainsi transformé en espace de jeu et de partage avec un « dark ping-pong » fluorescent dans le noir, où seules les lignes de la table, la balle et les raquettes sont visibles, ainsi qu’un « white baby-foot »… Et pour se détendre après l’effort, un espace lounge avec un distributeur Villa Schweppes exclusif sur les Champs-Elysées !

 

 

« NOUS SOMMES DEPUIS TOUJOURS UNE MARQUE OPTIMISTE »

 

 

Que représente le showroom des Champs-Elysées pour la marque ?

 

Arnaud Belloni, directeur marketing et communication  et sport monde : Le C_42 est une adresse historique et iconique, qui existe depuis l’origine de Citroën. C’est aujourd’hui pour nous le moyen de proposer à nos visiteurs de vivre une expérience en phase avec les valeurs de Citroën et bien sûr en phase avec nos lancements commerciaux. C’est pourquoi nous présentons actuellement la nouvelle C3 dans un contexte ludique, branché et familial.

 

 

Outres les animations,  le public semble apprécier les nombreux gadgets, miniatures et goodies en vente au C_42…

 

C’est l’une de nos grandes forces ! Je veux réorienter le merchandising vers des objets que les adultes ont envie d’acheter, sans les transformer en placards publicitaires pour la marque. C’est pourquoi, à côté de nos modèles miniatures,  qui sont collectionnés  dans le monde entier, nous lançons des collections  capsules  d’articles  branchés,  en lien ou non avec l’automobile, mais toujours audacieux dans leur concept ou leur design.

 

 

Que représente Citroën dans le paysage automobile européen ?

 

Dans 3 ans, Citroën sera centenaire ! Depuis 80 ans et le lancement de la Trèfle, nous avons créé des dizaines de modèles culte, comme la Traction, la DS, la 2CV, la Méhari ou la SM. Nous gagnons en sport auto depuis plus de 50 ans, avec un palmarès absolument unique, et nous produisons depuis 30 ans des publicités qui ont marqué toutes les générations. Nous possédons une identité forte, il est maintenant temps de sortir Citroën de l’errance promotionnelle  des 20 dernières années, en racontant au grand public une histoire qui ait un sens, en accord avec notre ADN.

 

 

Et dans le monde ?

 

Nous sommes distribués dans plus de 30 pays. En Europe, bien sûr, et en Afrique du nord, mais aussi en Amérique du Sud, en Asie, en Australie. Et nous revenons en Iran après quelques années d’absence. Il n’y a que l’Amérique du Nord, qui constitue un marché trop atypique à nos yeux, que nous laissons de côté. Pour l’instant.

 

 

Quel est, justement cet ADN ?

 

André Citroën était un libre penseur. Un visionnaire, souvent iconoclaste, toujours en mouvement. C’est pourquoi la marque n’a jamais tenté de décliner ses modèles en sagas portant le même nom durant des décennies. Nous repartons à chaque fois d’une page blanche, il n’y a donc pas de néo retro chez Citroën, à part la E-Méhari, qui est un clin d’œil amusé à son aînée. Nous sommes depuis toujours une marque optimiste, cool, fluide. Cet esprit se retrouvait dans les publicités ahurissantes des années 80 et 90. Souvenez-vous de Grace Jones, des « chevrons sauvages », du porte-avions… Les campagnes actuelles, franchement déjantées, renouent avec cet état d’esprit.

 

 

Comment réinventer les publicités des grandes années de Citroën ?

 

Nous devons d’abord arrêter de parler de remises… On ne rentre pas dans un Apple Store en demandant une remise ! Les publicités doivent faire sourire, ou rire, et générer de l’admiration ou de l’empathie. Nos spots récents jouent sur les émotions, ils racontent des histoires 100% Citroën, connectées, simples, amusantes et humaines. C’est pourquoi nous avons choisi de mettre en avant, pour la musique, des groupes français en devenir comme les Part- Time Friends.

 

 

Comment pouvez-vous redevenir une marque branchée sans aborder la catégorie luxe, qui est réservée à DS ?

 

Levis ou Ray-Ban sont des marques de très bonne qualité, des références absolues dans leur domaine, sans que leurs produits ne soient particulièrement chers ! Tous les lieux les plus branchés d’Europe nous ont demandé des E-Méhari l’été dernier… Plus que de la haute couture, nous entendons proposer une offre casual chic, avec un zeste de sophistication et d’optimisme. Un cocktail indéniablement Citroën.

Haut de page